Accueil

Toute petite déjà, je rêvais d'être bergère... élever, cajoler des agneaux, les regarder grandir et recevoir en retour l'amour inconditionnel qu'un animal peut vous offrir... C'était un rêve d'enfant, la vie idéale telle que je la voyais et la souhaitais.

Les années ont passé avec ce rêve enfoui très profondément. J'ai certes évoluée au contact de la nature et des merveilles qu'elle nous offre comme un cadeau, mais assez loin du rêve qui me faisait grandir... parfois très loin même en cotoyant les domaines que l'on nomme High-tech qui par ses aspects magiques fait souvent "s'égarer les brebis" en quête de savoir.

Ne dit-on pas que les rêves d'enfants sont le moteur de l'existence ? Les chemins qui y mènent ne sont pas forcément les plus courts et les plus rapides mais les épreuves de la vie ouvrent des voies qui "sans hasard" aucun (certains appellent cela "la providence"), vous guide vers ce nouvel ailleurs...

Près de 40 ans me séparent de ces rêves, mais tout au long de ces décénnies, un long "fil rouge" s'est déroulé et aujourd'hui forme une énorme pelote prête à être tissée et constituer la toile de mon projet "atelier laine".

Des agneaux arriveront au printemps dans la petite bergerie... Le rêve prends forme et devient réalité. L'association du "Mouton Paresseux" est née. Je n'ai pas pour ambition de devenir "Bergère" d'un troupeau de 100 brebis... mais plus simplement celui de devenir la "Lainière" et espérer, à mon humble niveau, pouvoir redonner une place essentielle à la laine en faisant redécouvrir les métiers d'autrefois et les techniques utilisées.

Aujourd'hui, faute de "circuits d'exploitation" en France, la laine de moutons est jetée ou brûlée dans les petites exploitations. Les plus gros éleveurs arrivent parfois à trouver une filière (Belge, Espagnole ou Chinoise) qui récupère la laine brute mais les prix de vente de cette dernière ne couvrent même pas les frais de tonte. Pourquoi cette matière si noble part au rebut ? Les marchés de la laine au moyen-âge faisaient la renommée d'une ville, d'une région ou d'un pays et constitutaient la richesse de ceux-ci. Souhaitons qu'un jour la laine retrouve toute sa place, celle qu'elle n'aurait jamais du perdre, car depuis la nuit de temps la laine a conservé toutes ses facultés. Facultés jamais égalées même avec les fibres les plus modernes !!!

L'histoire, la passion, l'amour de la laine... J'aimerai pouvoir vous la transmettre. Notre région n'est pas réputée pour la taille de ses élevages de brebis mais était un endroit primordial dans le domaine de la filature. Les plus grandes manufactures tournaient encore il y a quelques années et embauchaient des milliers de personnes...

Malgré tout, le rêve pour moi se poursuit grâce à la générosité de particuliers,d'éleveurs, de tondeurs, qui me permettent d'y accéder. Aujourd'hui grâce à l'association, ma cardeuse et mon rouet tournent à grande vitesse lors des démonstrations, l'alchimie des plantes pour mes teintures opère. A mon grand soulagement, la laine brute n'est plus jetée et je la récupère pour la transformer. C'est un chantier gigantesque qu'est "le travail de la laine". Il faut vivre au rythme des saisons et être passionnée car le procédé est très "artisanal" et pris à la base, je le nommerais "de la brebis à la pelote"..." la laine de A à Z".....

Une lueur d'espoir pour cette filière ? Peut-être !!! Face à de nombreux doutes sur les produits manufacturés importés, les utilisations de teintures chimiques abusives amenant un risque certain pour la santé, une prise de conscience à grande échelle annonce une renaissance... L'amour du beau, du naturel, vouloir de nouveau laisser le temps au temps, retrouver des valeurs essentielles... tous ces éléments prennent place à nouveau dans l'esprit de beaucoup de gens et c'est tout simplement une belle histoire qui reprends vie !!!

Aux amoureux de la nature, des choses essentielles, aux tricoteuses qui aiment le "filé main" 100% laine, aux "alchimistes" qui veulent découvrir les merveilles des couleurs naturelles que donnent les plantes.... et à tous les autres qui petits à petits, pas à pas, de fil en aiguille ont envie de découvrir le monde magique du 100% naturel, de redécouvrir les métiers d'autrefois... bienvenu et bonne visite sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cathy la Lainière
"Vivre simplement, c'est vivre en prenant le temps et en prenant soin de ce que la nature nous offre en présent"

 

La Teinture Végétale

 

Laine - Feutre - Tricot... etc
Le Travail de la Laine

 

 

 

Infos - Salons

 

Contacts - Liens

 

 

 

 

 

Les médias en parlent...